Objectifs

Le projet PRODIGE vise à préparer l’avenir du transport, en plaçant la réflexion au niveau de l’organisation et la maîtrise des flux de produits transportés dans l'optique d'offrir une solution technique et organisationnelle aidant à la réduction des kilomètres à vide, l'optimisation des tournées, l'optimisation des volumes transportés et à la prise en compte des nouveaux enjeux liés au Développement Durable. Cette solution s’appuie sur :

  • le développement d’une chaîne d’information allant du produit au client permettant le localisation / traçabilité permanent du produit, tout au long de son cycle de production / distribution. Un boîtier interfacé avec les puces RFID sera entre autre développé dans le cadre de ce projet.
  • son exploitation à des fins de routage des produits intelligents, d’organisation des activités logistiques et de production, d’aide aux clients industriels et à la sécurisation des marchandises.



La notion d’intelligence associée au produit grâce au RFID se limite, dans le périmètre du projet proposé, à l’aptitude de ce produit à transporter avec lui un certain nombre d’informations utiles à l’organisation de son transport, et au mieux à sa capacité à percevoir les conditions dans lesquelles il est acheminé, i.e. la mesure de certains paramètres liés à son environnement direct (température, pression, …). Ces propriétés sont un vecteur du développement de la logistique collaborative et laissent envisager de multiples impacts sur l’organisation et l’amélioration des transports :

  • La reconfiguration dynamique des systèmes logistiques au travers du contrôle des opérations de routage, du réajustement des plannings de transport (délais, routage, etc..), du réajustement des moyens de transport (réallocation de camions) et de l’optimisation des plans de chargement/déchargement des camions ou d'empotage/dépotage des conteneurs (situation A).
  • L’amélioration des performances des clients industriels dans leurs opérations de dédouanement, dans le suivi à distance du contenu de certaines remorques (produits sensibles), dans la sécurisation des déchargements de produits sensibles (impossibilité d’ouverture des portes des remorques en dehors des lieux autorisés pour le déchargement) et dans le contrôle et la sécurisation de la livraison (produits dangereux ou produits à température dirigée) (situation B).
  • L’amélioration des performances des plate-formes logistiques au travers de la préparation au cross-docking, du contrôle post-cross-docking et de l’amélioration des moyens et des ressources pour la préparation de commandes et le chargement (situation C).
  • L’amélioration des performances des unités d’assemblage industriel par la programmation réactualisable de manière permanente des séquences d'assemblage à l'arrivée (juste-à-temps et juste en séquence) (situation D).
  • L’amélioration des systèmes d’information utilisés par les acteurs de la chaîne logistique au travers du développement d’outils permettant l’interopérabilité le long des chaînes et la collaboration entre acteurs…